Shiatsu Humaniste

Le Shiatsu : Harmonie du Corps et de l’Esprit

Toutes les traditions spirituelles ont des techniques corporelles qui utilisent la main et le massage pour soigner, soulager la douleur, détendre ou harmoniser...

   

 

Le Shiatsu Humaniste© :

Méthode de soin qui vise à réinscrire l’Homme dans sa dimension globale, l'harmoniser avec les rythmes du Ciel et l'ancrer à ceux de la Terre; équilibrer ses structures énergétiques - ses Méridiens - afin de lui permettre de s’accorder au chemin de sa destinée.

C'est tout un programme !

Le Shiatsu Humaniste© vise à contacter, en vue de restaurer l'équilibre au mieux pour chacun, ses dimensions physique, émotionnelle, psychique et spirituelle humaines.

 

Shiatsu : Art du toucher
Thérapie zen d'origine japonaise de "digito-pression" très efficace pour soulager la douleur, libérer les tensions et rétablir l'équilibre énergétique de l'être dans son ensemble : Corps et Esprit.

La praticienne expérimentée applique sur la personne qui reçoit le Shiatsu des pressions légères avec les doigts le long des méridiens d'acupuncture et sur des zones spécifiques correspondant à des fonctions et à des organes de façon à faciliter la libre circulation de l'énergie vitale (QI).
 
Traitement des 12 méridiens principaux et des 8 merveilleux vaisseaux. 
 
Méridiens : canaux par lesquels l'énergie circule jusqu'aux organes.
   
La magie du shiatsu réside dans cette capacité à soigner rapidement les maux du corps comme ceux de l’âme.
 
La circulation harmonieuse des flux vitaux a de réelles incidences sur l'état de santé général de la personne, tant physique que psychologique.
 
Sans aucun risque pour la personne, c’est un moment de détente en profondeur qui revitalise l'organisme tout entier et stimule la capacité naturelle d'auto guérison du corps. La thérapie s'accompagne d'un ré-équilibrage des chakras, afin de permettre à l'énergie de circuler librement dans tout le corps.
 

 

 

 Chakra : mot sanscrit qui veut dire "roue", tourbillons d’énergie mobiles en forme d’entonnoirs qui servent à absorber l’énergie du champ universel qui nous entoure. Les 7 chakras majeurs sont situés près des grands centres nerveux, ils métabolisent et répartissent l’énergie dans le corps. Ils ont directement liés à nos fonctions émotives, notre volonté et notre raison.

 L’harmonie est nécessaire entre ces 3 éléments pour notre bien-être.

Art du toucher - Acupression - Digitopression - Digitopuncture

 

Shiatsu : Pur instant de bonheur

Le receveur reste entièrement habillé de vêtements souples pendant la séance qui se fait en position couchée. Le travail énergétique est accompagné de conseils avisés dans le domaine de l'hygiène de vie selon la médecine chinoise, donnant au Shiatsu sa dimension "d'Art de bien-être".
 
 
Informations pratiques
La séance dure environ 1H30 et se pratique sur la personne habillée.
Le prix est fixé à 75€ pour les adultes et enfants à partir de 6 ans, 60€ pour les enfants (0-6 ans).
seance-shiatsu1mini.jpg
  
Formation certificative en Shiatsu Humaniste : 
Le 1er module de 4 cours en janvier, mars & septembre 2017... organisés en région liégeoise.

LE SHIATSU, des origines à nos jours :

Le Shiatsu s'inscrit dans la filière des techniques manuelles pratiquées depuis des millénaires en Extrême Orient.Si l'on en croit la tradition, l'Inde aurait été le berceau de toutes ces disciplines corporelles de bien-être. Enseignées par des moines bouddhistes, ces techniques se propagèrent vers la Chine où elles se modifièrent sous l'influence conjuguée du Taoïsme et du Confucianisme.

Au 7ème siècle environ, le Japon à son tour fut touché par ce phénomène, le TUI-NA et l'AN-MO virent le jour. Ces disciplines procédaient par vibrations, percussions et étirements. Au fur et à mesure la technique, chinoise à l'origine, devint japonaise et connut son apogée  entre 1600-1800.

Ces deux premières disciplines évoquées se fondirent en une seule et devinrent l'AN-MA.

A la demande du gouvernement de l'époque, cette dernière spécialité fut réservée aux non-voyants et évolua en une sorte de massage relaxant dénué de toutes connotations médicales.

Il faut attendre la dynastie MEIJI (1868) pour que l'AN-MA, privilégiant cette fois-ci la "pression", fasse à nouveau son apparition dans un contexte plus médical. Cette pratique prit alors le nom de SHI-ATSU (pression des doigts). C'est seulement en 1954 que le SHIATSU fut reconnu officiellement par le Ministère japonais de la Santé comme une médecine à part entière.

shiatsu-0.jpg

Au début du XXe siècle, le Japonais Tokujiro Namikoshi (1905-2000) a été à l’origine de la création du shiatsu moderne. Sa technique a commencé à prendre forme alors qu’il n’avait que sept ans et qu'il tentait de soulager les malaises de sa mère souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Il a constaté qu'elle se sentait mieux lorsqu'il usait de pression avec ses pouces au lieu d'effleurement et de massage. Ses maux ont finalement disparu et elle a vécu en très bonne santé jusqu'à l'âge de 88 ans.

Namikoshi a mis l’accent sur la physiologie et l'anatomie et délaissé la fonction des méridiens, pour rendre le shiatsu plus accessible au mode de pensée occidental.

Quelques années plus tard, un second maître, Shizuto Masunaga, réintroduisit les principes de base de la Médecine traditionnelle chinoise (cinq éléments, Yin et Yang, méridiens, etc.). On retrouve donc aujourd’hui deux écoles de pensée principales, le Shiatsu de Namikoshi Sensei où le praticien n’utilise incidemment que ses doigts et ses paumes, et le Zen-Shiatsu de Shizuto Masunaga Sensei, plus basé sur la médecine chinoise et les méridiens.

 En 1955, le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le shiatsu comme médecine à part entière. En 1970, il arrivait en France. En 1997, l’Union européenne l'identifiait comme l’une des huit méthodes de médecine complémentaire reconnues.

 

 

"S'interroger sur son identité, ce n'est pas rechercher ses racines,

c'est se demander : Qui d'autre puis-je être?". Thalès de Milet

×